CHOU ET CANCER

 

C'est un remède bien connu depuis la nuit des temps. Dans le cas précis du cancer, le chou est intéressant à double titre : en usage interne, c'est un aliment protecteur, et en usage externe, il fait en général des merveilles sur toutes sortes d'infections et d'inflammations. Je m'étendrais plus longuement sur le chou comme nourriture dans le chapitre sur l'alimentation.

En usage externe, les propriétés extraordinaires du chou sont, je crois, inexpliquées à ce jour. En application locale, le chou a la curieuse propriété de drainer vers lui tout ce qui est infection et pus (un peu comme l'argile mais en cas de cancer, je n'utilise que le chou). Grâce à son effet de drain, c'est un excellent dérivatif des infections. Cette action, j'ai très souvent pu l'observer sur moi-même.

Le chou, appliqué localement, lorsqu'il agit vraiment, se met souvent à sentir mauvais, il convient alors de le remplacer par une nouvelle application. Il est aussi possible de garder l'application pendant toute la nuit sans faire d'application pendant la journée.

Comment choisir le chou ? Tous les choux que j'ai expérimentés ont présenté le même pouvoir curatif : chou blanc, rouge ou vert, chou chinois ou chou de Shanghaï. Ma préférence va au chou chinois qui est maintenant relativement facile à trouver en France et dont les feuilles, mise à part la nervure centrale, ont à peu près la consistance de la salade (toutefois, depuis peu, une nouvelle sorte de chou chinois a fait son apparition : il n'est plus pommé et il est vert au lieu de jaune. Ce chou semble ne pas avoir les qualités curatives ni les caractéristiques gustatives du chou, il ressemble tout à fait à de la salade verte.)

Voici comment procéder pour faire un emplätre de chou : superposer trois ou quatre épaisseurs de chou propre après avoir retiré la nervure centrale, bien froisser ou écraser le tout à l'aide d'une bouteille de verre ou d'un rouleau à patisserie de façon que le chou soit tout humide de sa sève puis l'appliquer en triple épaisseur (ou plus) sur la plaie ou sur l'endroit irrité ou enflé sans hésiter à déborder autour de l'endroit. Garder cette application pendant quatre heures ou même la nuit entière, renouveler l'application tant que l'infection persiste.

ATTENTION - Le chou soigne et montre sa pleine efficacité en devenant déliquescent et en dégageant une odeur désagréable. Lorsque le chou est traité, il demeure inaltérable et perd ses propriétés curatives.

 


Urothérapie - Kombucha - Bardane - Vitamine C - Plantes médicinales - Minéraux et vitamines - Extrait de pépin de pamplemousse - Aloe arborescens- Oxygénation -Hygiène dentaire - Amygdaline - Solutions à d'autres maux - Gestion des émotions - Cure du foie - Piment de Cayenne - Noix de coco - Vitamine D3 - Cure antiparasitaire - Prêle - Equilibre acido-basique - Chlorure de magnésium - Kimchi - Caféine - kéfir - Huile d'onagre - Soins du corps - Légumes lacto-fermentés

Retour à la page d'accueil