HYGIENE DENTAIRE ET CANCER

 

Lorsqu'on a un cancer, il est très important de résoudre ses problèmes d'infections dentaires ou gingivales sous peine de risquer de créer un foyer cancéreux au niveau de la tête. L'expérience montre, en effet, que le cancer s'empare de nos points les plus vulnérables.

 

LES DENTIFRICES

Les dentifrices, d'une façon générale, ne sont pas adaptés aux cancéreux en raison de leur composition. Une supplémentation en fluor n'est, paraît-il, pas conseillée en cas de cancer. Par ailleurs, le chlorure de sodium et le sucre ne sont pas favorables non plus alors que les dentifrices en contiennent presque tous.

J'avais de fréquentes petites infections des gencives et je pense avoir maintenant trouvé une solution satisfaisante à ce problème. Lorsque je me brosse les dents, je dépose sur ma brosse sèche, en guise de dentifrice, une ou deux gouttes d'huile essentielle de saro, de cinnamomum camphora, ou d'eucalyptus globulus (action cicatrisante), . Ces huiles essentielles ne sont pas irritantes et supportent d'être appliquées pures.

J'utilise une brosse mince aux poils souples de façon à ne pas faire saigner mes gencives. Je brosse les gencives tout autant que les dents. Le mouvement recommandé est de bas en haut ou de haut en bas, toujours avec l'intention de recouvrir plus parfaitement la dent avec la gencive.

Alors que je me débattais avec des infections de gencives, cette stratégie a supprimé une bonne partie de mes problèmes.

En cas d'infection gingivale, une solution consiste à appliquer un clou de girofle sur l'endroit infecté. Le clou de girofle aurait, de plus, des propriétés anti-cancéreuses.
Toutefois, peut-être que le meilleur antibiotique naturel de la bouche est la propolis. Mastiquer de la propolis pure après les repas, à raison de 1 à 3 grammes par jour pendant six jours à condition de la supporter (je fais une allergie aux produits de la ruche).

Pour se débarrasser complètement de ses problèmes de gencives, pratiquer la cure huile-bouche :
Le matin, à jeun, garder dans la bouche en la mélangeant à la salive, de l'huile de première pression à froid bio (la valeur d'une petite cuiller à soupe) pendant 20 minute et surtout, ne pas l'avaler car cela serait toxique pour l'organisme. A l'origine ces bains étaient pratiqués avec de l'huile de carthame qui est très riche en acides gras omega 6 (qui ne sont pas favorables aux cancéreux).
Pour ma part, j'ai beaucoup apprécié cette cure qui a amélioré l'état de ma bouche mais je restais écoeurée à cause du goût de l'huile de carthame aussi je prends maintenant le matin, à jeun de l'huile d'olive, de l'huile de coco bio qui fortifient les gencives ou mieux de l'huile de sésame bio très prisée en médecine ayurvédique et qui a montré dans des recherches récentes sa capacité à empêcher in vitro la prolifération des cellules cancéreuses de mélanome et de cancers du colon. Après un bain huile-bouche, rejeter l'huile qui a capté beaucoup de microbes, bien se rincer la bouche puis se brosser les dents.

On peut aussi tout simplement se laver les dents à l'aide d'huile de sésame, se rincer la bouche à l'eau puis éventuellement prendre un bain de bouche à l'aide d'une solution de bicarbonate de soude (1/4 de cuiller à café dans un demi-verre d'eau). La solution de bicarbonate de sodium permet aussi de se laver les dents et de dégraisser sa brosse à dent.

Veiller à ne pas manquer de vitamine C qui permettrait la protection des gencives et de vitamine D associée à du calcium qui permet la protection des dents.

Une bonne précaution après avoir bu un liquide acide ou avoir mangé un aliment acide, pour préserver l'émail des dents, est de boire de l'eau ou de se rincer la bouche par exemple avec du bicarbonate de sodium.

Les problèmes de gencives révèlent en général des tissus trop acides. Rien d'étonnant à cela puisque les cancers ne peuvent se développer que sur des tissus acides. Il faut donc surveiller son alimentation. Prendre des petites portions de viande, poisson ou oeufs entiers et aussi éviter les céréales non complètes (riz blanc, pâtes blanches et pain blanc). Augmenter les rations de légumes et de fruits afin de rééquilibrer le terrain. Ceci peut être complété par un lavage de dents avec une solution de bicarbonate de soude et l'utilisation de petites brosses interdentaires.

Récemment, mes dents s'étaient entartrées et mes gencives étaient douloureuses, on m'a indiqué un dentifrice à utiliser en cas de sensibilité des gencives. Il a bien réussi à restaurer la blancheur de mes dents et la santé de mes gencives toutefois il n'est pas sans effets secondaires possibles du fait de ses composants. Je l'utilise, après les repas, en alternance avec de l'huile essentielle de saro à raison de deux ou trois gouttes pures ou avec deux gouttes d'eau oxygénée 10 volumes (3 %) pure dans la bouche pour un brossage des dents capable d'éliminer les bactéries.

J'utilise souvent en guise de dentifrice :

- du thym en poudre (antiseptique, antiputride et cicatrisant) mélangé à du clou de girofle en poudre (antiseptique, cicatrisant, antalgique) et à de la cannelle en poudre (antiseptique, antiputride, hémostatique), j'enduis de ce mélange de poudres, une brosse à dent sèche.
Je brosse longuement gencives et dents puis je rince.
La poudre de prèle permet de lutter contre les aphtes.

- Actuellement, je me lave les dents avec une solution de bicarbonate de sodium (alcalin) de qualité alimentaire (grands magasins) afin de protéger mes dents des carries dues à un milieu trop acide.

Le kéfir de fruits m'a, semble-t'il, aidée à écarter durablement mes problèmes de gencives douloureuses toutefois, en raison de son acidité, il faut en limiter la prise.

En cas de déchaussement, certains conseillent une décoction de capucine (plante comestible) en bain de bouche, chaque jour.

J'ai actuellement, dans la bouche, un problème très aigu. Mes dents se chevauchent parfois car ma mâchoire est trop petite. Une de mes dents a cassé l'autre dans le sens de la hauteur et continue de la pousser, provoquant une inflammation et un début d'infection jusqu'à la racine de la dent. Pour venir à bout de l'infection, j'ai eu recours à de la tisane d'alchémille. J'ai humecté les feuilles sèches puis les ai calées entre mes gencives et ma lèvre. Actuellement, je le fais chaque nuit en attendant de trouver une solution plus définitive. Par ailleurs, pour enrayer les maux de tête d'origine cancéreuse que cette situation favorise, je prends trois grandes tasses par jour d'infusion d'un mélange de prêle, ortie et pensée sauvage (plante fleurie). Ces solutions, l'une locale et l'autre générale se montrent très efficaces.

Voir aussi mon dernier dentifrice dans le chapitre Soins du corps .

 


Urothérapie - Kombucha - Chou - Plantes médicinales - Vitamine C - Minéraux et vitamines - Extrait de pépin de pamplemousse - Aloe arborescens - Solutions à d'autres maux - bardane - oxygénation - Gestion des émotions - Amygdaline - Cure du foie - Piment de Cayenne - Noix de coco - Vitamine D3 - Cure antiparasitaire - Prêle - Equilibre acido-basique - Chlorure de magnésium - Kimchi - Caféine - kéfir - Huile d'onagre - Soins du corps - Légumes lacto-fermentés - Soins du corps - Légumes lacto-fermentés

Retour à la page d'accueil