LE MELANOME

 

Le mélanome représente seulement 4 % des cancers de la peau mais de tous, c'est le plus dangereux. Une détection précoce permet de supprimer ce cancer avant qu'il ne se généralise.

 

COMMENT LE DETECTER

Le mélanome se présente comme une tache sur la peau, un genre de "grain de beauté". Son contour n'est pas régulier, sa surface est d'inégale épaisseur et sa couleur peut varier d'un noir bleuté à la couleur la plus claire en passant par la teinte tabac. Souvent le mélanome présente plusieurs couleurs et il finit par être encerclé d'un halo rose d'inflammation.

Tout grain de beauté qui se développe rapidement, qui démange ou fait mal, doit être, dans le doute, retiré le plus rapidement possible. En effet, le facteur temps est important car le mélanome ne se développe pas seulement en surface mais aussi en profondeur or il faut intervenir avant que ses racines ne soient vascularisées. Dès qu'il est traversé par un vaisseau sanguin et si la biopsie révèle un mélanome, il s'agit d'un cancer redoutable.


QUELQUES FACTEURS DE RISQUE

L'hérédité est un premier facteur mais il faut mentionner, plus spécifiquement pour ce cancer, certains types de personnes à risque : les roux et les blonds, et certains types de peaux : les peaux blanches ou roses, les peaux qui bronzent mal ou pas du tout, les peaux comportant beaucoup de grains de beauté. Parfois la peau se modifie du fait de la vieillesse ou, prématurément, en raison d'expositions prolongées au soleil, attention alors. Certains métiers exposent au mélanome plus que d'autres : jardinier, agriculteur...

On a observé que des personnes à la peau noire pouvaient aussi être porteuses de mélanomes malins mais ceux-ci apparaissent dans la paume des mains ou sur la plante des pieds, c'est-à-dire des emplacements très peu pigmentés.

 

LA PREVENTION

La première précaution est de ne pas s'exposer au soleil. La meilleure des crèmes solaires ne vaut pas un vêtement, un chapeau.Voir aussi les études récentes sur la caféine.
Se supplémenter systématiquement en vitamine D3 pendant toute l'année si l'on ne désire pas s'exposer au soleil ou si l'on ne le supporte pas.

Eviter tous les rayonnements : écrans cathodiques, lampes à UV, infrarouges.
Eviter l'électricité statique (de certains tissus synthétiques par exemple). Porter des chaussures à semelles de cuir ou au moins à semelles minces pour ne pas être isolé du sol, sinon se mettre de temps en temps pieds nus. En effet, avec des semelles isolantes, on est constamment sous tension, ce qui n'est pas sain et est encore agravé si l'on porte des vêtements synthétiques ou que l'on travaille dans un environnement informatique ou électrique, éviter les sols tapissés de moquette. Avec des semelles isolantes, on prend facilement des décharges électriques par exemple, en serrant une main.
Eviter les champs électromagnétiques des machines. S'éloigner des machines lorsqu'elles fonctionnent y compris des petits appareils (micro-ondes, plaques chauffantes, chaudières, aspirateurs, radio-réveils, machines à laver, tableaux électriques...). Ne pas utiliser de plaques chauffantes à induction car leur champ électromagnétique est important. Se méfier des téléphones portables.
Eviter la pollution : gaz d'échappement de diesels, fumée de cigarette en particulier. Se méfier des parfums qui sont de moins naturels.
Avoir une alimentation équilibrée et naturelle, riche en vitamines et oligo-éléments.

 


Comment se soigner - Alimentation - Bibliographie

Retour à la page d'accueil